Ce qu’apporte le cheval sur ma maternité, sur mes trois petites filles

Ah, cette petite émotion qui m’étreint
lorsque je m’approche d’un cheval
et que nos regards se croisent !
Il renâcle alors, je flatte le velours
de ses naseaux et mon coeur bat.
B. Mols

 

J’ai toujours pensé que l’animal était le plus grand alié de l’homme, mais je découvre au fils du temps qu’il est le plus grand pilié de l’enfant.

Les chevaux ne font pas l’exeption, je dirais même qu’ils ont ce petit truc en plus. Cette majestueusité, cette force, cette beauté, mais surtout cette grande douceur quand on prend le temps de les écouter.

Je suis moi même cavalière depuis 1997, depuis donc ma toute petite enfance. Et j’ai egalement la chance d’être propriétaire d’une petite ponette et d’un très jeune cheval, encore entier que nous avons depuis nouveau né. Ma maman elle, est propriétaire d’une jument de 26 ans qui se trouve avec les deux miens. Mes trois petites filles ont donc grandit au milieu des chevaux.

Depuis leurs naissances elles les côtoient très régulièrement, elles ont d’ailleurs toutes les trois été à cheval avant même d’avoir appris à marcher et le sourire que chacune d’elles ont eu à tout juste 5 mois la toute première fois et les autres fois, valaient et valent toutes les plus belles choses de ce monde.

Apprendre à écouter dans le silence.

Je crois que plus ont a d’enfants et plus le silence devient inexistant. Les disputes, les cris, ne pas écouter ce que dit la grande ou petite soeur ou tout simplement les parties de jeux bruyants. Chez nous il est rare d’avoir 10 minutes de grand calme.

Passer du temps avec les chevaux leur apprend donc à s’exprimer différemment. On peut écouter et parler avec un être sans qu’aucun mot ne soit dit. Apprendre la différence n’est pas seulement reserver d’humain à humain, pour moi elle est aussi d’être vivant à être vivant et apprendre à mes trois petites filles un second langage, le langage corporel du cheval est aussi très important pour apprendre de l’autre.

L’amour pour les chevaux m’a permis d’être cette maman aujourd’hui.

Oui les chevaux m’ont appris à devenir cette maman patiente, à l’écoute, maternante mais à la fois ferme, mais toujours dans le respect de l’autre, de son corps, de son mental, une main de fer dans un gant de velours comme on le dis si bien. C’est venu en faite se coller à moi tout naturellement. J’ai appris depuis toute petite à comprendre un être qui n’avait pas le même langage que moi et cela m’a tellement aidé avec mes nouveaux nés, mes jeunes enfants qui n’avaient pas encore la parole. Juste un changement d’attitude dans leur geste, leur regard, me sufisait pour comprendre qu’il y avait là une demande, un besoin à combler.

Un changement radical envers mes petites filles.

Excitées, vives, parlant fort. Face à leur ponette ou mon jeune poulain, le calme règne. Il peut y avoir un petit débordement, mais je suis là pour leur rappeler qu’il n’y a nul besoin de ça ici et que leurs compagnons à 4 pattes qu’elles ont en face d’elles, n’ont pas la parole dans la nature et que ceux qu’ils aiment c’est le calme et s’observer. Elles s’agenouillent alors souvent comme moi je le fait au milieu de cet étendu d’herbe et regardent, parfois elles leur apportent une poignée de foin frais, parfois elles leur touchent juste le bout du naseau sur leurs têtes baissées et apaisées où elles enroulent leur bras autour de leur encolure. Elles ont quelquefois un peu peur quand ils arrivent un peu vite pour venir jouer, je leur apprends donc l’attitude à avoir pour que cela ne dégénère pas.

Tout ceci, j’en suis sur, leur servira à l’âge adulte, à être des jeunes femmes respectueuses et bienveillantes envers l’autre et des futures mères qui prennent le temps d’observer leurs touts petits.

Moi ça me l’a appris et aujourd’hui je suis heureuse et fière de le transmettre à la chaire de ma chaire.

Une même passion, la même manière de respecter.

Publicités

Une réflexion sur “Ce qu’apporte le cheval sur ma maternité, sur mes trois petites filles

  1. Je suis moi aussi une grande passionnée du cheval et de l’équitation. D’ailleurs, je t’envie d’avoir des chevaux rien qu’à toi…
    Et je suis totalement d’accord, on « parle » une autre langue avec les chevaux et ils nous apportent tellement. C’est super de pouvoir apprendre et transmettre cela à tes filles. Bonne continuation et profites en bien!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s