La dernière tété

Je l’ai rêvé, je l’ai voulu, je l’ai respiré, je l’ai vécu. Cet allaitement je le voulais coûte que coûte, comme une revanche sur ma maternité, comme une revanche sur ce que j’ai vécu 15 mois plus tôt. Maman louve, maman lionne, mammifère encore bien encré en moi, c’était notre destin.

De grand yeux bleu plongés dans les miens, un petit sourire satisfait sur ses lèvres. Une perle de lait coulant dans le coin de sa bouche. Et une grande force d’amour qui me traversé à chaque fois. Une petite paume de main parfois moite, chaude et tendre venant se poser sur ce sein nourricier.

C’était l’amour parfait.

Puis viens le jour où ça bascule, le jour où tu ne supporte presque plus. Deux allaitements en cours depuis 14 mois et 26 jours, des hauts, des bas. Une régression qui s’installe chez ton grand bébé.

J’ai su il y a déjà plusieurs mois que c’était fini depuis cette naissance, mais que la peur que je te remplace a été plus forte que tout et que tu venais donc te blottir contre moi, en réclamant cette tété. Car pendant la grossesse, tu commençais à te sevrer.

Et il y a eu ce soir, ce soir le 14 août 2017 où je t’ai dit après avoir mis du temps à t’endormir « C’est la dernière tété, maman n’a plus de lait pour toi, tu es grande maintenant. N’ai pas peur, même si tu ne tète plus, tu seras à jamais mon bébé et je serais toujours là pour toi, pour t’aimer. Nous ferons des câlins à la place. N’oublie pas que maman t’aime à jamais. Mais demain c’est terminé. »…

Les souvenirs qui refont immédiatement surface et une pensée où tu te dis « Je ne peux pas lui faire ça… »

J’ai savouré ce moment, car je savais qu’elle avait compris et j’ai su que je n’allais peut être plus jamais le vivre avec elle. J’ai regretté de lui avoir dit…

Mais malgré que je sois pour le sevrage naturel, je savais que c’était temps d’y mettre un terme. Je savais qu’elle ne le faisait seulement par peur de me perdre, que sa petite sœur prenne sa place.

Il n’y a pas eu de tétés aujourd’hui, aucune demande de sa part, même après des bobos et des disputes avec sa grande sœur. Beaucoup de câlins en revanche, mais pas de tétés, ni même au moment de partir au lit.

Alors aujourd’hui mon cœur de maman saigne. Est-ce moi qui lui est obligé ou est-ce moi qui lui ai donné le feu vert pour quelque chose qu’elle voulait faire depuis longtemps mais que la crainte maintenait?

Demain peut être qu’elle me redemandera, j’accepterais avec grand bonheur et peut être que ceci durera encore plusieurs années.

Mais quoi qu’il en soit je suis fière d’être arrivé jusqu’à là, de l’avoir allaité pendant 3 ans, 6 mois et 28 jours. Petite sœur prend le relais et elle, mon bébé du milieu, je ne cesserais à jamais de l’aimer.

20800097_2031209033777963_3704758701060145600_n

20799244_2031209027111297_4473207697337442899_n20840807_2031209030444630_474568075241867714_n

20799558_2031209037111296_2695819857904293036_n

Publicités

4 réflexions sur “La dernière tété

  1. Bonjour,
    J’ai 25 ans, je ne suis pas encore une maman, mais votre texte m’a fait pleurer d’émotion. L’amour se lit entre les lignes, c’est fort et sublime.
    Je n’y connais encore rien, mais j’ai envie de vous dire que si c’est une page qui se tourne, l’histoire magnifique de votre « enfant du milieu » ne fait que commencer.
    Très belle continuation et merci de partager cela, ça fait du bien de lire quelque chose de si beau.
    Bonne soirée.
    Tiffany

    Aimé par 1 personne

  2. Bjr, votre récit est magique, je suis dans la même situation, ma ptite fille aura 3 ans demain et je ne sais pas si le sevrage se passera aussi bien que pour vous….. vous lire me donne du courage et me rend nostalgique à la fois…..

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s