Le choc, la loi contre la fessée annulée

Hier j’ai appris la nouvelle, cette triste nouvelle. Moi qui croyais que enfin, la France avait fait quelque chose de bien pour cette fin d’année 2016, moi qui me suis dit que cette année 2017 allait être belle pour nos enfants… Tout mes espoirs se sont envolés, comme ça, d’un coup, en une fraction de seconde, rien qu’en lisant le titre d’un article.

Je ne te blâme pas, toi parent qui donne des fessées, des gifles à ton enfant, tu pense faire ce qu’il y a de mieux pour lui, pour son éducation, tu reproduis surement ce que tu as toi même vécu, tout comme moi qui reproduit ce que j’ai vécu étant petite, une éducation sans châtiments corporel. Enfin si, j’en ai reçu deux, une petite fille par ma mère qui était à ce moment là en dépression et une à l’adolescence, encore par ma mère car je lavais poussé à bout pour aller à une vogue avec mes amis et moi aujourd’hui je suis maman et parce que je me souviens de ce que j’ai ressenti ces deux fois là, je me suis dit que jamais je ne ferrais ça à mes enfants. J’ai eu le reste du temps une éducation dans la douceur, le respect, la bienveillance, ce qui m’a surement aidé à garder mon âme d’enfant à me mettre à la place de mon enfant. Il m’arrive à moi aussi par énervement de crier sur mes filles et je n’en suis pas fière du tout, tout se déroule tellement mieux pourtant quand je garde mon calme, mais la fatigue, parfois le stress, arrivent à prendre le dessus sur mes convictions, mais je m’en excuse auprès de mes bambines quand le cri c’est produit.

Toi parent qui donne la fessée, je sais que tu l’aime ton enfant, quel parents normalement constitué n’aime pas son enfant? Cet article n’est pas là pour te juger ou te faire la leçon de moral, je ne me permettrais pas, il est juste là pour dire mon ressenti à moi et pourquoi je suis triste au fond de moi d’avoir appris cela.


 

tractbastien2oveo

tractannasophieoveo

A toi la haut qui fait le loi, as tu oublié les droits de l’homme, notre devise, tu sais, celle de notre cher république Française?

J’ai eu un espoir en toi, je me suis dis que ça y est nos enfants étaient écoutés, j’ai été fière qu’on se soit rallier à la Suède, la Finlande, la Norvège et les 46 autres pays ayant adoptés cette loi. Car je trouvais que ça pouvait être une bonne chose pour notre pays, une bonne chose pour réduire la violence dans les générations à venir. Quand on voit que les petits Suédois ne savent même pas ce que c’est qu’une fessée…

Ce 22 décembre 2016 j’ai eu une grande lueur de bonheur, je t’aurais eu une face de moi je t’aurais serrer dans mes bras en te disant « Merci pour eux ». Mais depuis hier, le 26 Janvier 2017, soit 1 mois et 4 jours après, c’est juste des larmes qui ont envie de couler, des hauts le cœur, la nausée. Non je n’ai pas envie de te gifler, car je suis contre ça, mais pourtant tu l’aurais surement mérité.

« Ne te met pas dans cette état là juste pour une fessée… », ce n’est pas juste pour une fessée, mais c’est également pour tout ce qu’il y a à coté. L’homme ne peut plus corriger sa femme, mais le parent à encore le droit de corriger son enfant par des violences physique (gifle, fessée, pincer, tirer les cheveux, donner des coups de pieds, le secouer etc…), a le droit de l’humilier, de le priver de nourriture, de le contraindre. Tout ce que la loi interdisait et qui revient finalement en force. Alors OUI je suis choquée, choquée que nos enfants n’est pas les même droit que les plus de 18 ans.

19262410

Publicités

3 réflexions sur “Le choc, la loi contre la fessée annulée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s