15 choses à savoir sur l’allaitement

Comme beaucoup le savent je suis une maman, mais aussi une maman allaitante, j’ai déjà raconté tout mon parcours et j’allaite actuellement ma petite deuxième qui aura 2 ans dans quelques jours.

J’entend tout les jours ou lis tout les jours beaucoup de choses qui me font dresser les cheveux sur la tête concernant l’allaitement. Des « conseils » qu’on m’a donné à l’époque quand je n’y connaissais rien et qui ont été très loin de m’aider. Donc voici une petite liste de 15 choses à savoir sur l’allaitement.


1. Toutes les femmes peuvent allaiter:

Savez vous que seul 1% des femmes ne peuvent pas allaiter et ce sont des pathologies rares. Mais toute femme peut allaiter son enfant et ce pendant des années. Même une maman n’ayant pas accouché peut nourrir au sein son petit, j’entend pas la notamment les mères adoptantes. Même une maman ayant subit une chirurgie de la poitrine, j’en suis un exemple peut allaiter des années. Donc oui toutes les femmes peuvent allaiter. Ne doutez jamais de ça.

2. Même si vous n’avez pas de pertes de colostrum pendant la grossesse, vous aurez quand même du lait à la naissance :

Se reporter au premier point. Oui toutes les femmes peuvent allaiter et ce qu’on perd pendant la grossesse n’est absolument pas représentatif de ce qu’on produira à la naissance de l’enfant.

3. Le pas assez de lait n’existe pas :

Effectivement le pas assez de lait n’existe pas, contrairement à se que peuvent dire certains pédiatres, certaines sages femmes ou certaines puéricultrices. Tant que bébé tète vous produirez du lait en bonne quantité. Par moment effectivement on peut avoir l’impression d’en manquer, mais ça arrive souvent pendant les pics de croissance, du coup beaucoup arrêtent dès le premier ou le deuxième, pensant qu’elles en manquent, mais c’est très loin d’être le cas. On retrouve aussi cette question sur les mamans qui ont la poitrine qui devient plus « mole », c’est juste que votre production c’est réglée et qu’elle arrive principalement à le demande.

4. Il y a plusieurs pics de croissance : 

Un pic de croissance est une période pendant laquelle l’enfant va demander beaucoup plus le sein, va surement râler pendant la tété et va rester pendu au sein pendant de très longs instants. C’est donc souvent à ces moments là que la mère va croire qu’elle n’a plus assez de lait, mais c’est tout simplement bébé qui grandit, qui donc a besoin de plus de nourriture et donc va devoir régler ses nouveaux besoins. L’allaitement c’est l’offre à la demande et plus bébé va téter, plus maman produira du lait. C’est ce qui se passe pendant ces fameux pics. Il durent environ 3-4 jours et arrivent au 10 eme jour de vie à 3-6-9 semaines, 3-6-9 mois et encore d’autre par la suite mais qui passent plus inaperçus.

5. Un bébé allaité n’a pas besoin d’être complémenté : 

Et oui un bébé au sein de sa mère n’a absolument pas besoin d’être complémenté, car le lait de maman suffit toujours. De plus donner un biberon à son petit pendant un allaitement peut créer une confusion sein tétine qui a pour conséquences que bébé ne sache plus prendre le sein correctement, oui car même si vous prenez un biberon qui « ressemble » au sein de la mère, la succion reste quand même différente. Au biberon bébé aspire, alors qu’au sein il « malaxe » (ce qui dailleur lui apprend à mâcher pour la suite de sa vie) et si bébé ne sait plus prendre le sein correctement la succion sera moins efficace, ce qui peut être mauvais pour votre production et donc mène à un sevrage précoce dans la plupart des cas. Mais si vous devez reprendre le travail il est tout à fait possible de tirer votre lait et le mieux pour éviter cette confusion sein tétine et de faire donner votre lait au verre ou dans un petit gobelet (vous pouvez voir une très belle vidéo sur la page du Dr.Jack Newman Ici), c’est faisable des nouveaux nés. De plus le lait en poudre met plus de temps à être digéré et donc cela fait sauter des tétés ce qui est mauvais pour votre production. La sucette a les même effets néfastes que le biberon, car même si avec il ne mange pas, le fait de la téter fera sauter des tétés au sein de sa mère. Car l’allaitement n’est pas seulement pour nourrir mais aussi pour boire, faire un câlin, s’endormir, se consoler etc… De plus si vous complémenté pendant un pic de croissance vous irez droit dans le mur car il ne pourra pas régler comme il faut ses nouveaux besoins.

6. Il est important de bien vider un sein avant de donner le second :

En début de tété le lait a l’aspect un peu « d’eau », il est presque transparent, c’est normal car celui ci sert à hydrater, ensuite viendra le lait gras, qui aura une couleur plus jaune. C’est pour ça qu’il est très important de bien vider un sein avant de donner le second, pour que bébé ait tout le gras. N’écoutez donc pas les « conseils » de certaines sages femmes qui disent d’alterner régulièrement de sein au cours d’une même tété.

7. Bébé peut ne pas aller à la selle pendant plusieurs jours :

Et c’est tout à fait normal, tout simplement car le lait maternelle laisse moins de déchets que le lait artificiel. Donc si votre cher progéniture n’a pas fait son petit caca pendant même 10 jours, ce n’est pas grave. Du moment que bébé mouille bien ses couches c’est tout ce qui compte.

8. La montée de lait après la naissance n’arrive pas forcement après 3 ou 4 jours:

La montée laiteuse après la naissance se fait en général à 3 ou 4 jours de vie, mais chez certaines mères cela se produit bien plus tard.

9. Le cododo, le peau à peau ect… est très bon pour la lactation :

Oui car d’avoir son bébé tout contre soit en peau à peau, pendant le bain que vous pouvez prendre ensemble, ou alors en écharpe, active l’hormone de production la « prolactine » et le cododo permet aussi la proximité et que bébé tète encore plus ce qui est très bon pour votre production.

10. Le lait change de composition en même temps que bébé grandit :

Le lait change au fur et à mesure que bébé grandit, il sera donc toujours suffisant même après 6 mois d’allaitement (ah les idées reçus)

11. On peut allaiter même enceinte :

Oui une nouvelle grossesse n’empêche en rien l’allaitement de l’enfant plus grand. Certaines mamans auront du lait tout au long de leurs grossesses, certaines cela s’arrêtera avant et reviendra quelques temps après sous forme de colostrum et d’autre n’en auront plus avant la naissance. Mais souvent l’enfant précédent continue à téter pendant la grossesse ou reprend à la naissance de bébé.

12. On peut nourrir 2-3 enfants ou plus, d’ages différents : 

C’est tout à fait possible d’allaiter plusieurs enfants en même temps, tout comme il est possible d’allaiter des jumeaux ou des triplés. Maman produira assez pour tout le monde, mais les besoins seront réglés pour l’enfant le plus jeune.

13. Le lait de maman sera toujours bon et toujours assez nourrissant : 

Ne croyez plus cette légende vieille comme tata Suzette. Votre lait sera toujours en quantité suffisante, car n’oubliez pas l’offre à la demande et il sera également toujours assez nourrissant car comme dit précédemment, votre lait est réglé aux besoins de bébé.

14. Le sevrage naturel de l’enfant se fait entre 2 ans et demi et 7 ans :

Non vous n’êtes pas folle si vous allaitez un enfant dépassé ses 2 ans, même si vous allaitez un enfant d’age CP. C’est tout à fait naturel. Bien sur il ne tétera pas autant qu’un nouveau né, mais comme son nom l’indique c’est un sevrage, qui se fait donc tout en douceur, il tétera de moins en moins, jusqu’à ne plus prendre le sein du tout. Ne pas confondre sevrage avec grève de la tété, qui peut souvent arriver, bébé ne veut plus prendre le sein pendant une courte période, (dailleur mon amie Twinny mummy l’a vécu avec l’un de ses fils, son témoignage Ici) et maman prend souvent ça pour un sevrage et donc passe son bébé au biberon. Mais un sevrage naturel est impossible avant au moins l’age de 2 ans et demi, sauf si induit par une grossesse, un allaitement mixte par exemple.

15. Entourez vous des bonnes personnes :

Malheureusement le personnel hospitalié n’est que trop peu formé en matière d’allaitement et mène donc à beaucoup d’échec. Grand nombre de mamans n’allaitent pas au delà des 3 mois à cause de mauvais conseils. A moins d’avoir un coup de chance et de tomber sur une super sage femme qui s’y connait, malheureusement c’est trop peu souvent le cas. Entourez vous donc bien, prenez contact avec des mères allaitantes depuis longtemps leurs enfants. Dirigez vous vers la « leach ligue », vers une consultante en lactation, une marraine d’allaitement. Elles seront là pour répondre aux moindres de vos doutes.


Voici une petite liste de ce qu’il faut savoir pour mener un bel allaitement. Bien sur il y a tant d’autre choses à savoir, mais je vous ai vraiment détaillé ici les principaux ou pour contrer les fausses idées.

Surtout faites vous confiance, faites confiance en votre bébé, lui seul sait de quoi il a vraiment besoin, écoutez le!

Et quoi qu’il en soit, peut importe la durée de votre allaitement vous êtes des mamans au top, n’en doutez pas (et puis les biberonneuses aussi ne vous en faites pas!)

Publicités

9 réflexions sur “15 choses à savoir sur l’allaitement

    1. Malheureusement j’ai connu ça pour ma fille aînée après 2 petits mois et demi d’allaitement… j’ai eu de la chance qu’elle reprenne un peu à la naissance et sa soeur quand elle avait 17 mois. Mais je me remet encore difficilement de cet échec… Pour ma seconde je m’étais promis de réussir et je me suis renseigné a fond et résultats on arrive à 2 ans d’allaitement <3. Aujourd'hui je conseille au mieux les mamans en difficulté, j'ai déjà aidé grands nombre d'allaitement. Je rêve de faire la formation pourgences devenir marraine d'allaitement.

      J'aime

  1. Je ne sais pas d’où vous sortez ce chiffre des 1% mais ce n’est pas ce que m’avez dit la conseillère en lactation que j’avais vu. Et même si ce n’est qu’1% , toutes les femmes ne peuvent pas allaiter. Je n’ai jamais eu de montée de lait pour aucun de mes 2 enfants. Pour le second j’avais même préparer à l’avance pour mettre toutes les chances de mon côté. D’ailleurs n’étant pas préparé à cet échec j’ai très mal vécu de ne pas pouvoir allaiter mon aînée malgré l’aide de la conseillère de la leche league. C’est d’ailleurs elle qui après 3 semaines m’a dit d’arrêter que cela ne servait qu’à m’épuiser . Il serait bon d’informer sur cette possibilité de ne pas pouvoir allaiter cela éviterait de la peine et de la culpabilité plutôt que de minimiser

    J'aime

  2. Donc le toutes et hors de propos. De plus en cas de réduction mammaire. 30 % de ces femmes ne pourront pas allaiter et seulement 20 à 40 % de femmes allaitantes auront suffisamment. Dans le cas d’augmentation il y a aussi des troubles qui sont loin d’être anodin. ( selon les types d’opérations 1/3 à 50 % des femmes peuvent allaiter ).

    J'aime

    1. Je suis passé par une chirurgie mammaire on m’a coupé les deux mamelons + les muscles et j’ai allaité mes 2 enfants, dont ma seconde de 2 ans qui est encore au sein. Les canaux lactifère se reforment. Seulement il y a des règles à respecter. Pour ma part mon chirurgien (qui est le meilleur de France dans la chirurgie de la poitrine, premier a l’ordre des médecins) m’à bien expliqué que oui on peut allaiter même après une chirurgie, mais qu’il fauti attendre au moin 1 an avant d’entamer une grossesse, le temps que les canaux se reforment.

      J'aime

  3. Je suis d’accord avec vous sur le fait qu’une maman allaitante n’est pas assez entourée. Malgré ma volonté de réussir mon allaitement pour mon 2eme, j’ai fini par y renoncer à 2 mois et demi.

    Apres mon accouchement j’ai eu ma montée de lait à J+2. J’ai prévenu le personnel médical que j’avais vraiment mal, on m’a répondu que c’était normal. Apres observation d’une tétée et pesée verdict: bébé tête bien, pas de soucis.

    Je sors à J+3 puis retourne à J+4 à l’hôpital avec un bonnet F les seins durs comme de la pierre, des crevasses, ét impossible de faire sortir mon lait pour me soulager. Verdict: mega engorgement, les seins rouges, ganglions…
    Heureusement: 1 super puéricultrice et 1 super sage femme ont passé 2h avec moi à me masser le dos, les seins pour essayer de me soulager.

    Bébé etait toujours au sein mais ne prenait pas assez de poids du coup obligation de passer au biberon. Étant volontaire pour continuer l’allaitement je me suis mise à tirer mon lait pour lui donner au biberon afin que la courbe revienne à la normale. Chose faite apres 2 jours de biberon de lait maternel. Retour au sein mais impossible de réguler la production. J’avais continuellement les seins durs comme de la pierre avec pertes pendant la nuit apres 3h sans tétée.
    J’ai vu une conseillère en lactation, jai appele SOS allaitement, mais je n’ai jamais réussi à réguler tout Ca.

    Bébé ne prenait pas bien le sein (pas assez en tous cas) du coup il fallait complementer au biberon de lait maternel…
    Apres 3 mois de tire-lait j’ai craqué.

    Je suis hyper déçue de ne pas avoir réussi mon allaitement.
    À cela s’ajoute que mon fils avait des coliques et probleme de reflux du coup beaucoup de pleurs. On m’a dit sur cetait sûrement ce que je mangeais… Ou peut être pas… Donc bref pas évident. Je ne mangeais plus de légumes, plus de fruits, pas de laitages, pas de chocolat.

    Donc bon je ne sais pas si cela vient de moi, ou d’un concours de circonstances.
    Toujours est il que maintenant bébé est au biberon et que ses problèmes de ventre ne s’arrangent pas…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s