Le jour où j’ai menacé et crié sur ma fille…

Ce soir j’ai été toutes les mères que je déteste, ce soir j’ai craqué, ce soir j’ai été une mauvaise maman et je m’en veut.

J’en arrive à un point où je suis épuisée, je ne parlerai pas d’un épuisement maternel car j’aime m’occuper au quotidien de mes filles, j’aime leur présences qui me font tant de bien. Non la je suis épuisée de moi, épuisée de ce que je vis aujourd’hui. Je sors d’une fausse couche récente, de nouveau enceinte de 6sa avec un immense stress qui me traverse tout les jours, tout le temps, la peur de perdre à nouveau l’un de mes bébés. Je me « vide » de mon sang, un peu chaque jour, je suis fatiguée de ça, fatiguée de cette peur. Les filles qui ressentent ça, qui se disputent sans cesse, qui n’écoutent pas. Lia qui tape les autres enfants à l’école, les réveilles matinaux et les demandes à chaque instant alors qu’il faut que je me repose… Comment répondre à tout les besoins de mes filles, alors qu’il faut en même temps protéger ce petit être qui grandit en moi?

Ce soir il a fallut que ça sorte, toute ces angoisses qui me tord le ventre tout le temps…. La victime? Lia…. Qu’elle conne je suis, je me déteste. Mon tout petit bébé, j’ai terrorisé mon tout petit bébé…

Je suis seul à la maison, Pierrick est partit faire une soirée entre potes. Moi je suis là, debout depuis 6 heures du matin, à m’occuper des enfants et de la maison comme je peux. Il est l’heure du bain, je donne la douche d’Ava, tout se passe bien, je lui chante des chansons pour la détendre. Tout se passe à merveille comme la plupart des soirs. Puis comme tout les soirs depuis quelques mois maintenant, j’appréhende le bain de Lia. Elle ne veut pas y aller encore une fois. « Non ma chérie je tant pris, pas ce soir, maman n’en peut plus, j’ai mal au ventre, s’il te plait vient avec plaisir prendre ton bain… »

Elle hurle se débat, mais je la force quand même, honte à moi, je la déshabille, elle veut se laver avec ses chaussettes mais je refuse. Elle hurle, essaye de me taper, essaye de me mordre à plusieurs reprise avec un regard remplis de haine envers moi. Elle cris de plus en plus fort. Elle essaye à nouveau de me mordre et la je lui dis

« Lia si tu me mord je te mord! »

Chose que jamais je n’aurais imaginé dire un jour à l’une de mes filles… Elle c’est mise à crier encore plus fort tout en essayant de me taper, je l’ai attrapé par les mains et j’ai poussé un énorme hurlement. Les yeux de ma filles ce sont remplis de terreurs et de larmes, elle a pleuré comme jamais, avec une immense peur envers moi. Et elle c’est dirigé vers la baignoire, je l’ai prise dans mes bras en m’escusant, mais elle me tourne le dos, refuse de croiser mon regard et c’est laissée mettre dans le bain tout en continuant de pleurer, tout en continuant de refuser de me regarder, elle me dit « laisse moi tranquille ». Je m’en veut tellement, mais ça m’a fait du bien de sortir par un cri toute cette fatigue, j’ai honte de le dire, mais ça m’a fait du bien. J’espère tout de même que plus jamais ça se produira. Je la sort de son bain, elle me réclame sa « tototte » que je ne retrouve pas… Je lui demande si je peux la prendre dans mes bras, elle me répond que « oui » et je lui dis tout en pleurant « pardon mon amour, Lia je t’aime d’une force incroyable, je suis vraiment désolée, pardon, pardon, pardon. Maman n’a absolument pas le droit de te crier dessus comme ça. Pardon mon amour. Tu as le droit d’être en colère et de le dire, mais maman n’a pas le droit de te faire peur comme ça… »

Le problème fut réglé. J’ai retrouvé « tototte », je lui ai lu avec Ava leur petite histoire du soir, puis notre gros calin, nos mots d’amour et nos mots qui donnent confiance, la jolie berceuse de chanté tout en câlinan et voilà deux petits filles endormit.

Ce soir j’ai été une mère affreuse, pourquoi je me laisse envahir par tout ce stress? J’ai terrorisé ma fille et je l’ai menacé, j’en ai tellement honte, pour moi ça fait carrément parti des maltraitance psychologique. Comment réparer ma fille après ça? J’ai creusé un immense trou dans son réservoir… Mon dieu comme je m’en veut.

Pardonne moi mon amour, pardonnez moi mes amours, maman est épuisée, maman n’en peux plus, pas de vous, car vous êtes toute ma vie. Mais je suis fatiguée de moi, fatiguée de se que je vis.

Ecrit le 26/09/2015 à 21h18, alors que ma grossesse n’était pas encore annoncé.

Publicités

3 réflexions sur “Le jour où j’ai menacé et crié sur ma fille…

  1. Je trouve très courageux de ta part d’en parler et de l’avoir écrit va forcément t’aider à comprendre et à guérir. Cependant, même si c’était un moment intense et désagréable pour toi comme pour Lia, je pense, mais ça reste mon avis très personnel, que tu y met beaucoup trop de conséquences. Bien entendu que ce n’était pas agréable de crier et de faire peur à Lia, bien entendu qu’il faut s’en excuser et lui expliquer le pourquoi du comment tout en lui disant que ce n’est pas une réaction à reproduire. Mais je pense aussi que c’est une réaction normale et humaine, que Lia est une petite fille très intelligente et forte, capable de comprendre et que ça ne traumatisera pas à vie. Ce n’est pas un comportement qu’elle est habituée à subir, bien au contraire. Je pense, encore une fois avis très personnel, que ça ne lui nuira pas d’avoir vécu cette expérience, je dirais même au contraire: oui maman est humaine, oui maman est fatiguée, oui maman commet des erreurs. Tu lui montre simplement que le plus important dans la vie ce n’est pas d’être « parfaite » mais de savoir reconnaître ses erreurs, s’en excuser et les expliquer lorsqu’on en commet.
    En tout cas, tu es une maman incroyable ❤

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s