Je suis une enfant couette

11988753_1703931639839039_3316688386612902943_n

Mais qu’est ce qu’elle nous sort là? Enfant couette, encore un mots inventé! Encore un mot pour ce donner un genre!

Mais non, enfant couette est un mot bien réel, ce mot ne veut pas dire « enfant qui porte des couettes » ou « enfant qui traîne derrière lui une couette » (Je sais que vous vous êtes imaginé ça), non ce mot est bien plus fort que ça, souvent derrière ce mot il y a beaucoup de « souffrance », d’attente, de doutes….

Un enfant couette est le fruit d’une attente interminable. Un enfant couette est un enfant venu s’installer naturellement dans le ventre de sa mère, après des années de combat, après des années d’aide médical pour arriver à une grossesse.

Je suis cette enfant.

Je ne raconterai pas l’histoire de mes parents entièrement, car je risque de dire beaucoup de bêtises. Je vais donc la raconter en bref.

Mes parents ce sont connu à l’age de 20 ans et de 30 ans. 1 an après ils étaient marié et très vite l’envie d’un enfant était là. Mon père avait déjà un fils et une fille d’un premier mariage. Les essais ont donc commencé et à chaque cycle un nouvel échec, je n’ose imaginer la peine ressenti à chaque fois dans ces moments là…

Au bout d’un certains temps ils ce sont fait aider médicalement, ma mère ce piquait tout les jours, ils sont passé par les inséminations artificiel. Mais rien…. Ce bébé n’arrivait pas.

Au bout de 13 ans de combat et sans résultats (imaginez vous un instant 13 ans d’attente!!!), ils ont décidé de tout arrêter et de laisser faire la nature.

Ma mère à eu fait une fausse couche précoce et un œuf clair après toutes ces années d’attentes. Qu’ont ils pu se dire? Qu’ont ils pu penser…?

Et puis un miracle c’est produit, ma mère ce retrouve de nouveau enceinte et 9 mois plus tard, sans aucune aide médical, avec juste un brin d’amour je suis arrivée dans les bras de ma mère et dans ceux de mon père. 16 ans après l’envie de fonder une famille. 16 ans, c’est très long 16 ans…

4 ans avant ma naissance ils ont accueilli une toute petite fille de quelques mois, qu’ils ont élevé comme leur propre enfant. Ce bébé est celle que je considère aujourd’hui et ce depuis toujours comme ma sœur. Je pense que ce petit bout de bébé les a beaucoup aidé dans leur bataille pour la vie.

Mes parents sont des personnes extraordinaire  Ils m’ont élevé dans le respect et l’amour, un vrai « parentage proximal ». Ils ne méritaient pas d’avoir vécu cette « aventure » là. Mais aujourd’hui je suis fière d’eux et de tout ce qu’ils ont accompli. Grace à eux je sais aimer la vie et je sais profiter de la chance que j’ai et grâce à eux, je sais ce que veut dire « enfant couette », car au final ça reste un mot plutôt mignon.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s