Pas le droit à l’erreur

11666198_1675792065986330_836933099082067092_n

Quand on attendait notre premier enfant, nous avions 20 et 21 ans. Je me souviens qu’on nous disait « vous êtes beaucoup trop jeune »,pourtant nous on ne trouvait pas, 20 ans c’est bien pour avoir un enfant, nous étions tout les deux en CDI, on ne voyait pas le problème, pour nous trop jeune ça aurait était 5 ans plus tôt et encore, beaucoup se débrouille à merveille. Je me souviens de la sage femme qui me suivait pour ma grossesse, 2 mois avant l’accouchement, nous avoir dit « vu votre age ça va être dur de vous occuper d’un enfant, si vous voulez on peut faire venir une aide à la maison qui vous aidera dans votre ménage et avec le bébé, car ça ne va pas être facile pour vous », on c’est regardé avec mon homme, on a souri et on lui a dit un joli « Non ça ira on va gérer ne vous inquiétez pas! ». J’étais dingue dans ma tête, si on a fait cet enfant c’est qu’on était prêt et qu’on pouvait l’accueillir. Mais à partir de cet instant là j’ai su qu’on avait pas le droit à l’erreur.

La petite est née et nous avons tout gérer, même sa maladie sans aucun soucis. Les puéricultrices étaient étonnées par notre maturité et comme elles disaient « vous êtes les plus jeunes de la maternité, mais vous êtes les seuls qui ne laisse jamais leur fille, même pendant ses soins lourd et très long, ni pendant la nuit », nous étions les seuls à n’avoir jamais appuyé sur le boutons de la sonnette pour faire venir quelqu’un afin de nous aider, alors que les chambres d’à coté ça n’arrêtait pas. Nous avons gérer les 10 mois suivant tout les rendez vous de Lia pour ses soins et entre temps je me retrouvé enceinte de notre deuxième bébé. Mon homme venait de fêter ses 22 ans depuis 8 jours et moi j’avais toujours mes 22 ans .Pour elle on m’a laissé un peu plus tranquille, beaucoup moins de « critiques ». Nous avons également gérer sa maladie en plus de celle de Lia. Nous avons du gérer deux enfants rapproché « Hou la la, deux enfants en 17 mois, mais vous allez être crevé, ça va vraiment pas être facile, vous êtes jeunes…. ». Oui, mais ne vous inquiétez pas pour nous, ça ira et nos puces ne manquerons de rien.

Mais voilà que les gens ont commençaient à comprendre notre mode d’éducation, ils ont vu que c’était différent de beaucoup, que chez nous il n’y a pas de fessées, ou de punitions ou encore de cris. Pour eux c’est l’éducation de l’enfant rois, ils nous pense par moment laxiste et je sais que les gens nous attendent au tournant, ils attendent qu’une chose c’est de pouvoir nous dire « on vous l’avez bien dit ». Nous n’avons donc pas le droit à l’erreur, j’avoue que c’est un grand « stress » pour moi au quotidien. Je sais que j’ai raison de faire comme je fais, j’ai confiance en mon fonctionnement, mais je sais également que je suis très observer.

Pas le droit à l’erreur pour leur prouver, à tous, que oui deux jeunes peuvent élever des enfants, leur prouver que oui on peut élever ses enfants dans l’éducation et communication non violente. Nous avons encore du chemin à faire avant d’être pris au sérieux, car on nous dit souvent « vous verrez quand elles seront à l’école ou quand elles seront ados ». Je ne relâche jamais la pression, c’est très fatiguant, mais je me suis mise au défi de leur prouver qu’on peut y arriver.

Heureusement mes parents qui m’ont élevé de cette façon, nous font entièrement confiance, ainsi que quelques amis, ça m’aide à ne pas être envahi par ce « stress », mais pour les autres ce n’est pas toujours le cas et pour ceux la, non nous n’avons pas le droit à l’erreur.

Publicités

4 réflexions sur “Pas le droit à l’erreur

  1. Oui, Anaïs, on te soutiendra sans faille. Tes poupées sont tellement épanouies et polies…. Ton mode d’éducation est je pense très bon. Ne t’occupes pas trop des personnes médisantes, continues, dans tes convictions, c’est le seul moyen de faire taire les mauvaises langues. Et surtout vie ta vie de femme, de maman, comme bon te semble. Soyez heureux !!!!! ❤

    J'aime

  2. Ne remettez jamais en cause votre façon d’éduquer vos filles car vous le faites à merveille. Vous pouvez être fière de votre parcours et de votre petite famille ❤️
    Je vous souhaite beaucoup de bonheur

    J'aime

  3. Les gens jugent constamment, même quand on est plus âgé 😉 J’ai vécu ça avec ça avec l’arrivée de mon 3eme et pourtant j’avais 10 ans de plus. Il y a sans doute moins de réflexions à haute voix, mais certains n’en pensent pas moins.

    Peu importe ce que les gens disent ou pensent. Il faut s’épanouir dans son rôle de maman et être heureuse. Et il semble que ce soit le cas ❤

    Plein de bonheur à vous 4.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s